codesOOCÉ

Le rôle de l’OOCÉ

L’OOCÉ est une association-matières en Ontario coté sur le site  EduGAINs  du ministère de l’Ontario,  sur le site Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et sur le site de l’Ordre des enseignantes et enseignants de l’Ontario.

« Les associations professionnelles jouent un rôle important en éducation. Elles offrent des conférences, des ateliers, des bulletins et un éventail de ressources d’apprentissage. De plus, elles publient des revues, participent à des réunions ministérielles et fournissent aux enseignants des nouvelles et des renseignements sur le programme-cadre relatif à leur matière particulière.» OCT

En tant que tels, nous avons eu historiquement une relation consultative avec le ministère de l’Éducation. Cette relation se poursuit et se renforce.


Le ministère d’Éducation de l’Ontario appuie-t-il la pensée computationnelle et la programmation dans les écoles et les communautés ontariennes ?

La réponse en bref est un «oui» définitif !
Voici quelques liens pour indiquer sa position.

Dans ce communiqué de presse (décembre 2016), L’Ontario aide les élèves à apprendre la programmation : Nouveaux soutiens pour améliorer les compétences informatiques et en programmation dans les écoles de l’Ontario, le ministère dit (entre autres), « Appuyer l’apprentissage numérique : Le gouvernement de l’Ontario offre son soutien aux conseils scolaires, aux enseignants et aux éducateurs pour qu’ils puissent modifier leurs pratiques pédagogique et d’apprentissage et acheter des outils numériques. De plus, il offre au personnel enseignant de nouvelles occasions de développer leur capacité dans les domaines de la programmation et de la pensée computationnelle. »

Lire la suite ici

Dans la note de service aux directrices et directeurs de l’éducation (novembre 2017), une heure de code – initiatives 2017-18  le ministère encourage, la « Célébration des pratiques et de l’innovation dans les conseils scolaires. Avec l’intérêt grandissant envers le codage et la pensée computationnelle, il continue d’y avoir un soutien de pratiques par le personnel des conseils scolaires qui pourrait inclure les directions d’école et les leaders du système, les conseillères et conseillers pédagogiques, les personnes responsables de l’environnement d’apprentissage virtuel (PREAV), les leaders pédagogiques, les bibliotechniciennes et bibliotechniciens, ainsi que le personnel enseignant, pour en nommer quelques-uns. Nous continuerons de célébrer les activités en codage et en lien avec la pensée computationnelle tout au long de l’année.
Nous vous remercions de votre appui continu auprès des élèves dans l’acquisition de leurs habiletés transférables et des compétences globales tant à l’école que dans la communauté. »

Programmation à l’élémentaire: une ressource de perfectionnement professionnel pour le personnel enseignant de l’Ontario

Dans cette ressource en ligne du ministère, le personnel enseignant est encouragé à intégrer la pensée critique et logique et la programmation dans tous les domaines d’étude (voir les exemples de plans de leçon sur le site). « La programmation est une habileté qui permet aux élèves de résoudre des problèmes, de prendre des risques et de développer une pensée critique et logique tout en pouvant connaître des échecs dans un environnement scolaire sécuritaire. »

Du codage informatique dans le curriculum de mathématiques de la maternelle à la 8e année ?

Dans cette monographie de recherche n69 du ministère Du codage informatique dans le curriculum de mathématiques de la maternelle à la 8e année ?, George Gadanidis et al demande, où l’intégrer dans le curriculum? Et poursuivent en disant, « Actuellement, le codage informatique est conçu davantage comme un domaine du curriculum en lui-même que comme une façon de réfléchir susceptible d’améliorer les matières existantes. Jeannette Wing suggère qu’à la lecture, à l’écriture et à l’arithmétique, nous devrions ajouter la pensée informatique à la capacité d’analyse de tout enfant2 (p. 33).

Cet intérêt pour le codage informatique en éducation n’a rien de nouveau. Il s’agissait d’une importante composante des travaux réalisés par Seymour Papert avec Logo, un environnement de programmation qui invite les enfants à écrire du code pour faire déplacer une tortue à l’écran. Papert voyait Logo, à la fois comme un environnement de codage et un environnement d’apprentissage des mathématiques. Il a écrit que Logo est à l’apprentissage des mathématiques ce que le fait de vivre en France est à l’apprentissage du français3 (p. 6).

D’autres chercheurs soulignent le fait que l’intégration du codage à d’autres matières, surtout aux mathématiques, crée des possibilités sur le plan pédagogique. Une récente revue de l’état de la pensée informatique chez les élèves de la maternelle à la 12e année a toutefois conclu que l’idée de se servir de
l’informatique comme moyen d’enseigner d’autres matières est sous étudiée4 (p. 42). »

La création significative : Comment mettre en place un espace de fabrication collectif dans votre école ou salle de classe

Dans cette monographie de recherche n68 du ministère, La création significative : Comment mettre en place un espace de fabrication collectif dans votre école ou salle de classe, Janette Hughes dit, « Les espaces de fabrication collectifs (Makerspaces en anglais) sont des lieux où
on se retrouve pour bricoler, inventer, créer et apprendre. Que faut-il savoir sur
la pédagogie de création appliquée dans ces espaces et en quoi celle-ci peut-elle
favoriser l’apprentissage des élèves dans tous les domaines d’études? »

Un nouveau partenariat enseignera le codage, des compétences numériques dans cinq villes

Venez lire sur le programme alphabétisation numérique + pilote de codage (qui) « permettra à quelque 1 000 jeunes d’acquérir de nouvelles aptitudes précieuses dans les domaines des sciences, des technologies, du génie et des mathématiques, les équipant de compétences demandées par les employeurs.

L’Ontario aide les jeunes entre 12 et 15 ans à apprendre le codage et à améliorer leurs compétences numériques, en les préparant pour des emplois dans une économie de plus en plus numérique.

Eleanor McMahon, présidente du Conseil du Trésor et ministre responsable de l’Action pour un gouvernement numérique, se trouvait à la YMCA Academy, à Toronto, aujourd’hui, pour annoncer le soutien du gouvernement pour un nouveau programme, exécuté en partenariat avec le Brookfield Institute for Innovation and Entrepreneurship (en anglais seulement).

L’Ontario s’est engagé à accroître le nombre de diplômés en sciences en technologies, en génie et en mathématiques (STGM) de 25 pour cent, de 40 000 à 50 000 diplômés par année, et à produire 1 000 titulaires d’une maîtrise professionnelle en intelligence artificielle appliquée, le tout sur une période de cinq ans, ce qui fera de l’Ontario le territoire en Amérique du Nord qui produit par habitant le plus grand nombre de diplômés de programmes d’études postsecondaires en STGM. »

Ce que l’OOCÉ a entendu de votre part — les membres

L’OOCÉ a entendu, de la part de certains membres, le désir d’avoir un programme-cadre de codage et de pensée computationnelle (PC) de la maternelle à la 8e année en Ontario.

l’OOCÉ reconnaît :

  • qu’il n’y a aucun programme spécifique pour le codage et la pensée computationnelle de la maternelle à la 8e année en Ontario, qu’il soit indépendant ou explicitement intégré dans tous les autres programmes-cadres
    • le ministère en est conscient, mais une mise à jour complète des programmes-cadres et de l’évaluation est présentement en cours. Il s’agit d’un important processus à long terme.
    • la réécriture de tous les domaines d’étude pour y intégrer le codage et la pensée computationnelle est un défi de taille.
      • quel(s) outil(s) utiliseraient-ils (Scratch, Swift, python, Snap, MicroWorlds, Trinket, etc., – sans parler des objets concrets comme Micro:Bit, Arduino, Ozobot, Beebot, Hummingbird, etc.)
  • que, présentement, les conseils scolaires peuvent choisir ce qui leur convient. De plus, qu’il existe de nombreuses ressources disponibles et gratuites pour apprendre à utiliser ou intégrer ces outils et ces objets dans les matières, les niveaux d’étude et les niveaux d’expérience.  Consultez cette liste croissante de ressources.
  • qu’en tant que pédagogue en Ontario, vous êtes encouragés, appuyés — et donc autorisés — à intégrer la pensée computationnelle et le codage où cela vous aide à répondre aux attentes des programmes-cadres (voir ici)Alignements au curriculum de l’Ontario

Plusieurs enseignantes et enseignants de l’Ontario demandent « quel est le lien entre le codage et le curriculum de l’Ontario ? » Voici quelques exemples. Nous sommes conscients qu’il y en a d’autres ! Nous vous invitons à remplir ce formulaire afin que nous puissions les ajouter la liste ci-dessous.

Les compétences globales

À mesure que le développement des programmes d’études évolue, il y a un mouvement qui se prépare à rééquilibrer le curriculum pour mieux traiter, non seulement les domaines cognitifs, mais aussi les domaines intrapersonnels et interpersonnels. Cette image résume ce rééquilibrage et est gracieusement fournie par le Conseil national de recherches, 2012.

Vous pouvez examiner ces descriptions à partir du document CMEC Pan-Canadian Global Competencies Descriptions du Conseil des ministres de l’Éducation au Canada ou à partir du document Pédagogie numérique en action (en français).

Pendant que vous les lisez, gardez à l’esprit la pensée computationnelle et le codage et imaginez comment ils pourraient être intégré par l’entremise d’activités pour les élèves et à l’intérieur de votre pratique pédagogique.

 

La pensée informatique et le codage s’intègrent plus facilement dans un environnement constructiviste. Les recherches sur les compétences globales nous donnent la permission en tant qu’enseignants et enseignantes de possiblement faire les choses d’une différente façon que nous les avons faites dans le passé. Le fait que notre province adopte des compétences globales valide notre travail à mesure que nous allons de l’avant.

Lorsque vous envisagez faire du codage dans votre salle de classe, ne voyez pas cela comme étant apprendre les touches du clavier pour coder – mais plutôt comment le codage engage l’élève dans son entier – ses mains, son cœur et sa tête – et ce, dans un environnement d’entraide découlant d’une pratique pédagogique basée sur l’enquête et la passion. Il ne s’agit pas seulement d’apprendre à coder, mais de coder pour apprendre !

Au fur et à mesure que vous allez de l’avant avec votre pratique pédagogique en salle de classe et que vous élaborez des activités pour vos élèves, revenez visiter ces tableaux, ou sauvegardez-les maintenant pour y avoir accès plus facilement!

** Section des compétences globales grâce à Programmer pour apprendre.

Ressources – pensée computationnelle et codage


Voici quelques ressources spectaculaires pour vous. Il y a plusieurs ressources qui se cachent aussi dans ces liens !

Et… nous savons qu’il en existe d’autres ! Nous vous invitons à remplir ce formulaire afin que nous puissions les afficher !

  • Ressources de la FEO
    • La FEO en lien – naviguez pour des cours en ligne à venir ou archivé